Bilan des TAP avec les écoliers de Labarraque à la boulangerie

Les TAP (Temps d'Activités Périscolaires) de l'année scolaire 2015/2016 arrivent bientôt à leur terme. Les élus en ont dressé le bilan dans la boulangerie Le Fournil de mon père qui a mené une opération éducative avec les enfants : cela illustre la variété des activités proposées dans le cadre des TAP.

A l’origine, les TAP représentaient une charge financière supplémentaire, imposée par l’Etat dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Ils ont été mis en place en septembre 2014. La municipalité d’Oloron Sainte-Marie a choisi de s’emparer de ce dispositif comme tremplin de progression éducative et sociale, en programmant des activités riches et variées et en garantissant la gratuité complète pour les familles. Cette année, jusqu’à 490 enfants se sont inscrits aux TAP : cela témoigne du bien-fondé de cette politique.

Depuis septembre 2015, la ville est entrée dans un nouveau dispositif d’application via la mise en œuvre du PEDT (Projet Educatif De Territoire) validé par l’Education Nationale. Ce PEDT a permis à toute la communauté éducative (parents, enseignants, services municipaux) de réfléchir aux objectifs prioritaires : il en est ressorti l’importance de faire de l’enfant un véritable acteur de sa ville.

D’où le succès du projet autour des fèves de l’épiphanie, prévu dans le cadre des TAP. L’opération témoigne aussi des synergies possibles et des passerelles entre le milieu éducatif et le monde de l’entreprise.