Signature d'une convention sur la médecine sportive

Lundi 5 septembre 2016, le maire Hervé Lucbéreilh et la directrice du Centre Hospitalier Valérie Friot ont signé une convention pour assurer la continuité du service de médecine sportive du site oloronais.

Le Centre hospitalier d’Oloron Sainte-Marie a engagé un spécialiste de la médecine sportive, le docteur Guillaume Lepape et peut ainsi réaliser des consultations hebdomadaires, tous les vendredis après-midi, en faveur des sportifs licenciés et non licenciés. Ces consultations sont assurées par le docteur Guillaume Lepape qui est formé en médecine du sport, ostéopathie et médecine manuelle.

La municipalité qui souhaite assurer la continuité de ce service dans le cadre de sa politique sportive a proposé la signature de cette convention qui lie les deux partenaires : le Centre Hospitalier s’engage à proposer des consultations hebdomadaires, en échange, la collectivité s’engage à orienter les sportifs des clubs oloronais vers ce service.

La signature de cette convention poursuit trois enjeux majeurs :

  • la commune assume parmi ses compétences la création, le développement et le maintien de services publics de proximité à destination des usagers sur le territoire communal,
  • le service public de médecine du sport constitue un enjeu d’avenir sur la commune au regard du nombre important d’associations, de clubs sportifs et de sportifs présents sur le territoire communal,
  • la commune, enfin, souhaite s’investir dans la défense de l’avenir de son hôpital.

Pour le maire Hervé Lucbéreilh, l'objectif commun est de travailler à la santé de nos concitoyens. Le rôle de la collectivité sera de faire connaître le service, par le biais de la Fête des associations, dans tout document adressé aux clubs sportifs, dans les conventions pluriannuelles d'objectifs et de projets signées avec eux, ou par le magazine ou le site de la ville. 

La directrice de l'hôpital, Valérie Friot, rappelle que son établissement a certes une mission de soin, mais aussi de prévention de santé publique, secteur à développer. 

Le service de médecine sportive répond à une demande de la population. Il peut servir lors du démarrage ou de la reprise d'une activité, à tous âges et pour tous types de pratiques sportives, pour des tests d'effort également en lien avec l'équipement du service de cardiologie. 

Oloron Sainte-Marie compte 60 associations sportives. Les deux plus importantes accueillent à elles seules plus de 1300 adhérents, le Mur et la Gymnastique volontaire. Des bébés nageurs aux activités de gym de maintien, le sport est représenté dans toutes les générations oloronaises.