Smart Oloron en projet

La capitale du Haut-Béarn entend bien devenir une pionnière des villes intelligentes et souhaite répondre à un appel à projet du programme européen Smart City.

Vendredi 3 mars, le maire Hervé Lucbéreilh recevait Luis Munoz, universitaire espagnol qui a participé au référencement de Santander comme Smart City. 

Mais qu'est-ce qu'une Smart City ? Une ville intelligente entend, ressent, voit, Ă  l’image de Santander qui a installĂ© des milliers de capteurs de tempĂ©rature, hygromĂ©trie, camĂ©ras, enregistreurs, pollution, capteurs de passage, etc. En bref, une Ville Intelligente profite Ă  tous : elle facilite la vie des citoyens, habitants, touristes, entreprises, elle optimise et rationalise les services publics.

Le concept de “Smart City” ou “Ville Intelligente” est Ă  la mode. Bien qu’aucune ville française ne soit pour l’heure entrĂ©e officiellement dans le dispositif europĂ©en de “Smart City”, 25 d’entre elles se sont dĂ©jĂ  autoproclamĂ©es “Smart Cities”.

A Oloron Sainte-Marie, une réflexion est en cours depuis plusieurs mois sur ce concept. La ville présente des atouts notables : une appétence pour les nouvelles technologies (web TV, drone, services dématérialisés avec la GRC, etc.), une conscience environnementale forte (label TEPCV), une implication importante du citoyen (EOP, CESEL, etc.), une taille réduite qui facilite la concrétisation de la Smart City et une proximité géographique avec des entreprises numériques de pointe.

La ville travaille avec un chargĂ© de mission, Marc Duchesne, spĂ©cialiste de l’amĂ©nagement numĂ©rique du territoire. Selon lui, en deux ans, on peut faire d’Oloron Sainte-Marie une ville-pilote des villes rurales intelligentes, rĂ©fĂ©rencĂ©e dans le programme europĂ©en.

Ce programme ambitieux fédère toute la municipalité, avec à la clé des promesses de développement et de retombées, notamment sur le plan économique.

Luis Munoz a insisté sur la nécessaire pédagogie à apporter aux citoyens. Car la technologie est un moyen et non un objectif. Les projections laissent apparaître qu'en 2050, 60 à 70% de la population vivra en ville : l'enjeu est donc d'optimiser les ressources naturelles, ce que permet la Smart City. 

 

Service rĂ©daction, 03-03-2017 | Publié dans la catégorie Services