Hommage à Georges Loustaunau-Lacau

Le samedi 7 avril prochain, des élèves du IIème Bataillon de l'Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr seront à Oloron Sainte-Marie pour participer à une cérémonie en l'honneur du parrain de leur promotion, Georges Loustaunau-Lacau.

Après un moment de recueillement familial en comité restreint au cimetière de Sainte-Marie, la cérémonie se déroulera sur le terre-plein au bout de la rue Loustaunau-Lacau, où une stèle sera officiellement inaugurée.

Pour garantir au mieux la sécurité des participants à cette cérémonie, des arrêtés de circulation ont été pris : la circulation sera interdite sur l'avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny (route de Bayonne), depuis le rond-point Mazilly de Rozan (Lindt) jusqu'au feu de la rue Léo Lagrange, de 16h à la fin de la manifestation. Sera également interdite la circulation sur la rue Jean Moulin, à partir de la salle Palas jusqu'à l'avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny.

Enfin, un arrêté de stationnement a été pris : le stationnement sera interdit sur la rue Loustaunau-Lacau, au plus près de la manifestation, soit des numéros 2 à 10 côté pair, et des numéros 1 à 11 côté impair, inclus.

Les riverains de la rue Loustaunau-Lacau sont invités à utiliser le parking de l'école Pondeilh et les places de stationnement environnantes.

La mairie remercie les riverains et usagers de bien vouloir respecter les affichages qui seront mis en place pour leur indiquer les restrictions temporaires de circulation et de stationnement.

La population est invitée à participer à cette cérémonie inédite :

17h45 : rassemblement des autorités civiles et militaires, de la famille, des porte-drapeaux et de la population sur le lieu de la cérémonie ;

18h : Discours et dévoilement de la stèle.

 

Un peu d'Histoire...

Georges Loustaunau Lacau est né à Pau le 14 avril 1894. Ses parents le destinent à une carrière militaire et le font entrer à l'école de guerre de Saint-Cyr. Comme de nombreux camarades, il sort de cette institution pour se retrouver sur le front dès le mois d'août 1914. Il devient également aide de camp du Maréchal Pétain.

Après la guerre, il épouse une oloronaise et s'installe dans sa propriété de Sainte-Barbe située route de Bayonne. Il y revient chaque fois que cela lui est possible. Résistant lors de la Seconde Guerre Mondiale dans le réseau Alliance, il fait évader le Général Giraud puis est emprisonné par le régime de Vichy et déporté par les Allemands à Mathausen.

En 1946, il est inculpé de complot contre la sûreté de l'Etat. De cette période, il écrit un ouvrage "Mémoires d'un Français rebelle" qui n'est pas un coup d'essai puiqu'il a publié d'autres livres entre les deux guerres.

Georges Loustaunau Lacau est élu député des Basses-Pyrénées en 1951 malgré tous ces tumultes. Il décède le 11 février 1955 et est inhumé à Oloron.

 

Service rédaction, 26-03-2018 | Publié dans la catégorie Patrimoine