Ecobuages interdits du 22 février à nouvel ordre

Suite à des conditions de pollution atmosphérique, la Préfecture des Pyrénées-Atlantiques a pris ce vendredi 22 février 2019 un arrêté interdisant l'écobuage sur l'ensemble du département.

Au regard des informations transmises par ATMO NOUVELLE AQUITAINE concernant la pollution atmosphérique aux particules en suspension (PM10), le préfet a décidé le 22 février 2019 de déclencher le second niveau du dispositif de gestion des épisodes de pollution : la procédure d’alerte. Cette procédure est active sur l’ensemble du département des Pyrénées-Atlantiques. 

Par arrêté du 22 février 2019 le préfet a décidé les mesures réglementaires de réduction des émissions reprises ci-après.

Les écobuages prévus sur le Territoire de la commune d'Oloron Sainte-Marie, sont suspendus jusqu'à nouvel ordre.

ARTICLE 4 : Secteur agricole

Les pratiques d’écobuage, de brûlages dirigés et de toute opération de brûlage à l'air libre des résidus ou sous-produits agricoles et forestiers sauf en cas de problème sanitaire avéré (cas de l’incinération des végétaux comportant des maladies et des bois termités) sont reportés jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

L’évolution des conditions météorologiques conjuguée à l’interdiction des écobuages ce week-end devrait faire baisser la pollution atmosphérique. Le seuil d’information et recommandations pour les particules en suspension (PM10) devrait être respecté le 23 février 2019.

 

Service rédaction, 22-02-2019 | Publié dans la catégorie Environnement