Un hommage particulier aux déportés oloronais

Cette année, la cérémonie en hommage aux déportés oloronais prendra une intensité particulière : d'abord parce qu'Oloron a perdu récemment son dernier déporté, et ensuite parce que ce sera l'occasion de diffuser un court-métrage sur la déportation des Oloronais dans les camps nazis.

Chaque année, le dernier dimanche d'avril est consacré à la Journée du souvenir des Déportés. Oloron Sainte-Marie participe à cette célébration nationale, dans la mesure où plusieurs Oloronais furent déportés dans les camps de l’Allemagne nazie. Quelques-uns d’entre eux en sont revenus, affaiblis et traumatisés.

Cette année, la cérémonie permettra d'avoir une pensée à ces anciens déportés qui désormais, sont tous partis. En mars, on déplorait le décès du dernier déporté oloronais, Alexandre Ringuet.

Pour garder intacte la mémoire de ces Oloronais, un hommage appuyé leur sera rendu sous la forme d'un film réalisé par deux jeunes de 16 ans, Thomas Motreff et Maël Gutierrez, lors de l’année scolaire 2017-2018. Dans le cadre de leur parcours scolaire, ils ont effectué un voyage à Buchenwald en février 2018. 
Thomas Motreff est l’arrière-petit-fils de Pascal Fanlo, ancien déporté oloronais. Pendant son enfance, il a ainsi reçu de la part de son arrière-grand-père des témoignages sur la réalité de la déportation. Il a également lu le cahier de mémoire d’un compagnon de son arrière-grand-père, le dernier déporté d’Oloron Sainte-Marie Alexandre Ringuet, décédé récemment (Pascal Fanlo, lui, est décédé il y a 6 ans).
C’est ce cahier de mémoire qui a donné l’idée à Thomas Motreff de travailler sur la déportation dans le cadre du projet vidéo prévu par la section audio-visuelle de sa classe de seconde au lycée de Mâcon où il était scolarisé. En effet, Thomas Motreff et Maël Gutierrez sont tous les deux Bourguignons et étaient à Mâcon en seconde quand le film a été réalisé. Thomas est aujourd’hui au Lycée des Arcades à Dijon.
Le film retrace l’histoire de douze Oloronais revenus de leur déportation dans l’Allemagne nazie. S’inspirant des mémoires d’Alexandre Ringuet et restant très factuelle, la voix off du court-métrage présente la vie dans le camp de Buchenwald, dans un esprit très conforme à la devise « Ni haine ni oubli » des déportés.
Le numéro 66441, titre du film, était le numéro de déportation de Pascal Fanlo.

Toute la population est invitée à participer à cette cérémonie. Rendez-vous le dimanche 28 avril 2019 : 

                - 10 H 30 : Messe solennelle en la Cathédrale Sainte-Marie

                - 12 Heures : Dépôt de gerbes au Monument aux Morts de la Résistance.

Les Personnalités, tous les Membres des diverses Associations et la Population sont invités à se trouver, à 11 Heures 45, Place du Général De Gaulle.

La projection du court-métrage aura lieu à l'issue de la cérémonie, avant le vin d'honneur, à la salle du Bel Automne. 

 

Service rédaction, 19-04-2019 | Publié dans la catégorie Divers