Le dojo porte le nom de Jean Benito

Le dojo de la salle Robert Scohy porte désormais le nom de Jean Benito, le créateur du club, qui était présent pour cet hommage.

Duand le Dojo Oloronais a proposé de donner au dojo de la salle Robert Scohy le nom du créateur du club Jean Benito, la municipalité a immédiatement souscrit au projet. Le club, avec ses 240 licenciés dont 60% d’enfants, développe véritablement le sport populaire et inculque aux plus jeunes les bonnes valeurs sur lesquelles les arts martiaux ont fondé leur réputation. Ainsi, il est acteur de la vie de la cité, dans le « Sport Culture Vacances », les centres de loisirs, la Fête des associations...  Il est aussi un vivier de sportifs de haut niveau, avec de nombreux médaillés, de nombreux podiums... Enfin, le personnage de Jean BENITO incarne à lui seul toutes ces belles valeurs et il était juste de lui rendre cet hommage appuyé.

Historique du club

Le judo est introduit à Oloron Sainte-Marie en 1950 par René Castaing, ceinture verte, qui était militaire dans la Marine. En 1951, le CE Messier Sport intègre le judo dans son club corporatif dirigé par Maurice Léglise. Un nouveau président du CE décide alors de n’accepter dans le club de judo que le personnel de l’entreprise.

Jean BENITO, qui avait endossé son premier kimono dans le club dès 1951, fonde alors le FCO Judo Oloron en 1958 avec trois autres passionnés. Il passe ses katas avec maître Kawaishi. Après 36 mois d’interruption en Algérie, il reprend la compétition et obtient sa ceinture noire. Seul gradé, la responsabilité du club lui revient, à 24 ans.

Les effectifs sont timides (15 licenciés), les finances inexistantes ainsi que les locaux. M. Filatrio devient en 1962 la première ceinture noire du club.

Les résultats commencent à paraître et le judo est reconnu par les pouvoirs publics. Le maire M. Ebrard installe le club dans une salle plus adaptée qui permet d’accueillir plus de participants et de développer l’activité. Face au succès, une autre salle est attribuée, à la salle Palas où le club pratiquera pendant 19 ans. Puis la salle Scohy est construite en 1994 et le club s’y installe.

Jean BENITO est resté à la tête du club pendant 42 ans, jusqu’en 1999. Il a formé une cinquantaine de ceintures noires, des champions départementaux, régionaux et une sélection pour le championnat de France.

En 1999, à 61 ans, il décide de se retirer pour passer le relais à une nouvelle équipe qui hérite d’un club accueillant 120 licenciés. Christophe Gomez devient le professeur. Quelques années plus tard, le club est renommé Dojo Oloronais.

Christophe Gomez continue de développer l’activité et formera à son tour de nombreuses ceintures noires, des compétiteurs, et une section « baby judo ». Entre autres, il amène 6 médailles au National FFJDA dont 8 places de 5e et 7e en 5 ans et une vingtaine de sélections aux championnats de France.

Le club compte aujourd’hui 240 licenciés, une section judo, ju jitsu et aïkido.

 

Service rédaction, 05-06-2019 | Publié dans la catégorie Sports