Les écoliers oloronais sensibilisés à l'environnement

L'opération "Coins nature dans les écoles" s'est concrétisée par l'installation de jardinières ou la création de sentiers de biodiversité.

Il y pousse des fraises des bois, des petits figuiers, des herbes folles et des fleurs des champs, et les insectes en tous genres se régalent d'une telle opulence. Où est-on ? Dans la cour de l'école Saint-Cricq ! 

Concrètement, le projet est né il y a deux ans, dans la mouvance du label TEPCV obtenu par la ville d'Oloron Sainte-Marie. La municipalité, en lien avec les équipes enseignantes, a mis en place des jardinières dans les cours de plusieurs écoles oloronaises. Ces bacs se sont remplis de plantes, fleurs, herbes aromatiques, fruits ou légumes au rythme des choix de chaque classe concernée. Mais le projet est allé plus loin. Dans les écoles Saint-Cricq et Navarrot, les enfants ont créé des sentiers de biodiversité avec l'aide des animateurs de l'association "Curieux de nature" : un petit chemin, qui reste entretenu, permet de serpenter parmi une nature sauvage où les enfants notent scrupuleusement la faune et la flore qu'ils y observent. 

A Saint-Cricq, il était compliqué d'arroser, car il fallait traverser les intérieurs avec l'arrosoir : un bac de récupération d'eau de pluie a donc été installé, et c'est un pas de plus vers le développement durable. 

Au niveau pédagogique, ces petits coins de nature ont aussi permis de renouer encore plus avec la "leçon de choses" : certains enseignements scientifiques se déroulent dehors, en observation de la nature, au fil des semaines et des saisons. 

Motivés et impliqués, certaines enseignants ou responsables d'écoles ont même l'intention d'aller encore plus loin vers un projet d'éco-école, via une sensibilisation aux gestes éco-responsables. A suivre !

 

Service rédaction, 01-07-2019 | Publié dans la catégorie Environnement