Remise d'un ch√®que de 6500 euros pour l'√©glise de Soeix

L'association "Sauvegarde de l'église de Soeix" a remis un chèque de 6500 euros à la mairie pour participer aux travaux de rénovation de l'église Sainte-Lucie.

L'association Sauvegarde de l'église de Soeix a été créé spécialement dans le but de soutenir la rénovation de l'église Sainte-Lucie de Soeix dont la toiture a fait l'objet d'une rénovation : maçonnerie, reprise et remplacement des pièces défectueuses de la charpente, changement des ardoises, pose de gouttières neuves... Le plus délicat a concerné le clocher entièrement conçu en bois, ce qui explique sa couverture en ardoises.

Les travaux ont co√Ľt√© 70 000 €. La Ville, ma√ģtre d'œuvre, a b√©n√©fici√© d'une subvention de 30 % de l'√Čtat dans le cadre de la DETR (Dotation d'√Čquipement des Territoires Ruraux) et 6500 € de la part de l'association "Sauvegarde de l'√©glise de Soeix" qui a r√©uni des fonds pour participer √† la renaissance de l'√©difice.

Une √©valuation a d√©j√† √©t√© r√©alis√©e par les services municipaux concernant la poursuite √©ventuelle du programme de r√©novation.¬†Il s'agirait de : cr√©pissage des murs, r√©fection du sol, mise aux normes √©lectrique, r√©fection des pl√Ętres et r√©alisation d'une issue de secours (sinon l'√©glise doit √™tre limit√©e √† 19 personnes). Le total de cette 2√®me phase a √©t√© estim√© √† 61 500 €.¬†

L'histoire de l'église Sainte-Lucie
On ne sait pas de quand date l'√©glise de Soeix, mais une premi√®re trace √©crite prouve son existence au Moyen-√Ęge dans un document relatant le paiement d'une amende d'huile √† payer aux √©glises de Monein et de Soeix.
Le b√Ętiment tel qu'on le conna√ģt actuellement doit dater d'avant la R√©volution, peut-√™tre des ann√©es 1710 ou 1720 d'apr√®s le retable baroque. A la R√©volution, le culte s'arr√™te, pour reprendre ensuite. C'est sous le porche de l'√©glise que les habitants se r√©unissent pour d√©cider de la fusion avec Oloron.
Diverses restaurations ont eu lieu, notamment le portail est daté de 1858 et utilise du marbre d'Arudy, ce qui était courant à cette époque (on en trouve aussi à Sainte-Marie).
On suppose que c'est aussi √† cette √©poque qu'a √©t√© cr√©√© le clocher, tout en bois, qui manifestement n'est pas d'origine car sa base repose sur le mur ouest et sur la vo√Ľte au fond de l'√©glise.
On suppose aussi que la vo√Ľte n'est pas d'origine, car le fait de d√©couvrir le toit a permis de mettre √† nu des encoches dans la charpente, sous la vo√Ľte, peut-√™tre la trace d'un ancien plafond remplac√© par la vo√Ľte, laquelle a √©t√© con√ßu gr√Ęce √† un lattage en bois sur lequel on a projet√© du pl√Ętre.
Une tribune a également été ajoutée.
Toutes ces transformations de la fin XIXème ont certainement permis de faire face à une augmentation de la population. C'est à cette époque que s'installe à Soeix une tréfilerie, usine de travail du fer qui a compté jusqu'à 80 ouvriers.

L'avenir de l'église Sainte-Lucie de Soeix
Son cimetière est toujours actif et des messes bilingues y ont lieu quelquefois, la prochaine sera célébrée le 12 décembre pour la Sainte-Lucie.
La rénovation de la toiture permet déjà de rendre l'église disponible pour des cérémonies, baptêmes, mariages ou enterrements.

 

Service r√©daction, 01-10-2019 | Publié dans la catégorie Patrimoine