Les métiers du bâtiment et de l'immobilier à la réunion OPAH-RU

Artisans et agents immobiliers avaient répondu présent pour la réunion de présentation de l'OPAH-RU. Ce dispositif d'aide à la rénovation devrait générer des milliers d'euros de travaux sur le bâti privé.

L’OPAH-RU est une vaste opération de rénovation de l’habitat, sur un périmètre du centre-ville d’Oloron Sainte-Marie. Mise en place à l’initiative de la Ville et soutenue par de nombreux partenaires, elle permet aux propriétaires de bénéficier d’aides publiques diverses (ANAH, Région, Département, Communauté de communes, mairie, caisses de retraites, etc.).

Les travaux de rénovation doivent permettre d’améliorer le confort énergétique (isolation, menuiseries, chauffage, VMC, etc.) ou l’adaptation du logement (monte-escalier, douche à l’italienne, rampe d’accès, etc.) ou l’état général dans le cas des logements très dégradés ou insalubres.

Certaines des aides sont soumises à conditions (résidence principale, logement de plus de 15 ans, ressources inférieures à certains plafonds, etc.) : les permanences gratuites de SOLIHA, chaque jeudi en mairie, de 10h à 12h, vous permettent de savoir si vous êtes éligibles.

Jeudi 20 février, SOLIHA a animé une réunion en direction des corps de métiers intéressés par les projets de rénovation de l’habitat : artisans, professionnels du bâtiment, agents immobiliers ou bancaires, etc. Les trois intervenantes, Sandrine Dyl-Bertin, Pauline Baylacq et Nathalie Tozzi, ont présenté le dispositif. Jusqu'en 2023, de nombreux projets pourront être financés : 135 logements de propriétaires occupants, 70 logements de propriétaires bailleurs et 15 copropriétés. 

SOLIHA a donné l'exemple d'un projet oloronais. Un propriétaire a acheté un vieil immeuble de trois appartements. En redistribuant les espaces intérieurs, il veut créer 5 appartements de 40 à 68 m2. Les travaux sont estimés à 230 000 €. Le propriétaire bénéficiera de différentes aides : 73 500 € de l'ANAH, une prime Habiter mieux de 7500 €, 24 500 € du Département, 10 500 € de la CCHB et 4 500 € de la ville. En tout, 120 500 € soit 52% du montant des travaux. Les loyers restent limités, cependant, avec un total perçu hors charges de 1650 € mensuels et un emprunt de 891 €/mois (soit 100 000 € empruntés à 1,35% sur 10 ans, hors assurances), force est de constater que le bilan est positif. 

Selon Nathalie Tozzi, les propriétaires bailleurs bénéficient en moyenne de 48 à 60 % de subvention sur leurs travaux. 

Sans compter que les aides sont cumulatives et qu'en plus de l'OPAH-RU, les propriétaires peuvent bénéficier de l'opération façades, d'autres subventions qui pourraient voir le jour prochainement, et surtout, de mesures fortes de défiscalisation. 

Le public a posé quelques questions, notamment sur le calendrier des démarches : il y a un ordre à respecter. Par exemple, SOLIHA ne réalise une visite du bien que lorsque la vente est en cours, afin de ne pas influencer l'acte de vente. De toute façon, le bien ne peut bénéficier d'un accord de subvention que si la propriété est établie. 

Certains avaient quelques craintes au sujet des loyers conventionnés, condition indispensable pour l'octroi de certaines aides : en réalité, les plafonds sont assez hauts et 80% des locataires oloronais pourraient prétendre à ces loyers. 

Pour en savoir plus, rendez-vous chaque jeudi, de 10h à 12h, à la permanence gratuite et sans rendez-vous en mairie.