Fermeture de la salle Palas

Un diagnostic a récemment mis en évidence un défaut de structure sur la charpente en bois de la salle Palas. En conséquence, et par mesure de sécurité, l'ensemble du complexe sportif Palas sera fermé au public, à compter du 3 septembre 2020 et jusqu'à nouvel ordre.

Des dégradations importantes observées au niveau de la charpente de la salle Palas mettent en péril la stabilité de la structure. Le maire a donc pris un arrêté pour en interdire l'accès. 

En conséquence, il faut dans l'immédiat reloger les 18 associations utilisatrices. Un plan de relogement est prévu, il intègre à la fois des espaces communaux (gymnase Scohy), scolaires, privés (salle Bâtiland louée à M. Larrouy), d’autres communes alentours (Gurmençon, Escout et Eysus) et un Algeco pour les réunions. Ce plan sera mis en œuvre sous réserve d’ajustements à définir avec les gestionnaires et les utilisateurs.

Les scolaires seront relogés à l’Espace Laulhère, libéré en journée. Le gymnase Scohy et le stade resteront mis à disposition.

La mairie d’Oloron Sainte-Marie remercie les communes et les partenaires privés qui ont prêté ou loué leurs salles, ce qui permettra prochainement aux associations ainsi qu’au public scolaire de reprendre leurs activités.

Il faut aussi penser à l'avenir de la structure. Une estimation est en cours pour prévoir les travaux de confortement et de réparation de la structure. Un dernier diagnostic doit avoir lieu concernant l'état des poutres. Puis la mairie lancera la consultation des entreprises pour l'intervention sur la charpente. Parallèlement à une réparation des dégâts constatés, un chiffrage sera effectué pour voir s'il est opportun d'anticiper les investissements prévisibles (rénovation énergétique, réfection des bardages, changement des sols, augmentation de la capacité de la salle n°2, désamiantage des façades). Les premières estimations projettent un coût de 500 000 € s'il s'agit de la réparation, et 2,5 M€ pour l'intégration des autres points. 

En attendant une prise de décision dans les prochains mois, cela explique pourquoi les solutions de relogement ont été pensées de façon pérenne... "Transformer la contrainte en opportunité", tel a été le choix du maire Bernard Uthurry. Evidemment, ces travaux sont une mauvaise surprise pour la nouvelle équipe qui arrivait avec des projets à financer. "Cela nous oblige à être performant dans notre recherche de financements croisés, car nous ne souhaitons pas renoncer à notre feuille de route", conclut le maire. 

 

Service rédaction, 02-09-2020 | Publié dans la catégorie Vie associative