Influenza aviaire : augmentation du risque

La France est pour l'instant exempte de cette maladie animale infectieuse, virale, très contagieuse qui touche les oiseaux. Mais les préfectures relèvent le niveau de risque pour les départements situés dans les couloirs de migration.

L’accĂ©lĂ©ration de la dynamique d’infection constatĂ©e met en avant un risque important d’introduction du virus en France via les couloirs de migration actuellement empruntĂ©s par les oiseaux sauvages.
En consĂ©quence, le niveau de risque influenza aviaire a Ă©tĂ© relevĂ© ce jour par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation après concertation avec les organisations professionnelles, passant
« de modéré à élevé », pour 46 départements traversés par des couloirs de migration, dont les Pyrénées-Atlantiques.

Ă€ compter de ce jour, les mesures de prĂ©vention suivantes sont rendues obligatoires dans l’ensemble du dĂ©partement des PyrĂ©nĂ©es-Atlantiques :
• claustration ou protection des Ă©levages de volailles par un filet avec rĂ©duction des parcours extĂ©rieurs pour les animaux ;
• interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : marchĂ©s, concours, foires ou expositions) ;
• interdiction de faire participer des oiseaux originaires du dĂ©partement Ă  des rassemblements organisĂ©s dans le reste du territoire ;
• interdiction des transports et lâchers de gibiers Ă  plumes ;
• interdiction d’utilisation d'appelants.

Il convient que l’ensemble des acteurs, professionnels, partenaires sanitaires, particuliers dĂ©tenteurs d’oiseaux, chasseurs veillent au strict respect des mesures de biosĂ©curitĂ© et accordent un niveau de vigilance et de surveillance accru durant cette pĂ©riode.
Ă€ ce jour, la France est indemne d’influenza aviaire.
La consommation de viande, foie gras et oeufs ne prĂ©sente aucun risque pour l’homme.

Lire le communiqué de la Préfecture

 

Service rĂ©daction, 06-11-2020 | Publié dans la catégorie Divers