Le livre "TranspyrĂ©nalia" vient de sortir

L'historien local Pierre-Louis Giannerini vient de sortir le recueil du colloque intitulé "Transpyrénalia, échanges et confrontations, Chrétiens et Musulmans à l'époque du vicomte de Béarn Gaston IV et du roi d'Aragon Alphonse Ier".

Le colloque avait eu lieu fin 2018, au moment de la commémoration des 900 ans de la prise de Saragosse. Divers intervenants de qualité avaient présenté des éclairages sur différents thèmes, comme l'oliphant de Gaston IV, la vie extraordinaire de Talèse d'Aragon, vicomtesse de Béarn au XIIème siècle, la cathédrale romane d'Oloron des origines jusqu'à la mort de l'évêque Roger de Saintes, ou encore les croisades mises en images au Moyen-Âge. 

C'est aujourd'hui le recueil de ce colloque qui est disponible dans les librairies d'Oloron, au prix de 19€, sous la forme d'un beau livre de 320 pages, riche de plus de 300 illustrations. 

L'ouvrage est cofinancĂ© par la Ville d'Oloron Sainte-Marie et l'association Trait d’Union. Dans le cadre de son action culturelle, la Ville a financĂ© 500 exemplaires. L'association a financĂ© 100 exemplaires. 

Une partie sera remise aux auditeurs du colloque. D'autres exemplaires partiront, en France et en Espagne, enrichir les collections des bibliothèques et autres CDI d'établissements scolaires. 

En savoir plus : 
Le livre, agrĂ©mentĂ© de 320 photographies, est la traduction Ă©pistolaire du colloque organisĂ© dans la citĂ© encore mĂ©diĂ©vale d’Oloron Sainte-Marie. Neuf cent ans auparavant, Saraqusta devenait Zaragoza grâce aux soldats d’Alphonse le Batailleur et de Gaston le CroisĂ©. Il y eut donc confrontations entre chrĂ©tientĂ© et islam mais, dans la pĂ©ninsule ibĂ©rique, les sièges se terminaient presque tous par une reddition, et les musulmans soient repartaient librement vers le sud, soit dĂ©cidaient de rester sur place avec le statut relativement avantageux de mudĂ©jars.
Entre ces deux civilisations il y eut aussi des pĂ©riodes d’Ă©changes. C’est spectaculaire au niveau artistique si l’on prend comme exemples la coupole d’Oloron et les claustras de l’HĂ´pital-Saint-Blaise.
Finalement, la vingtaine d’universitaires rĂ©unis Ă  Oloron, par leurs prĂ©cieuses communications, nous ont restituĂ© une pĂ©riode historique foisonnante : l’Aragon prenait son envol, le BĂ©arn s’affirmait et l’art roman atteignait son apogĂ©e grâce aux maĂ®tres sculpteurs qui sillonnaient les deux versants des PyrĂ©nĂ©es.

 

Service rĂ©daction, 08-07-2021 | Publié dans la catégorie Patrimoine