Engazonnement de l'ancien cimetière de Sainte-Croix

A ce jour, l'entretien de tous les espaces publics communaux est passé en « Zéro phyto », sauf les cimetières. L'ancien cimetière de Sainte-Croix va servir de lieu expérimental avant de généraliser l'engazonnement de tous les cimetières.
Ci-contre un photomontage qui montre comment sera le cimetière avec les allées engazonnées.

Les cimetières font aujourd’hui l’objet d’un traitement par herbicide de contact selon la réglementation en vigueur, soit deux passages annuels et fermeture des lieux pour assurer la sécurité des personnes.
Le cimetière Sainte-Croix va être le premier à voir ses allées engazonnées.
Les travaux débuteront le 7 mars 2016 pour une durée prévue de deux semaines (hors intempéries).
Ils débuteront par la pose d’un substrat (compost et terre) qui s’infiltrera avec la pluie à travers les graviers des allées, pour maintenir une structure du sol stable permettant la circulation des engins.
Par la suite, la mise en place d’une semence composée de variétés adaptées au cimetière sera réalisée.
Deux mois seront nécessaires pour obtenir une installation stable du sol et un couvert dense de gazon, sur les 800 m2 d’allées.

Coût des travaux de l’engazonnement : 1100 € TTC hors main d’œuvre (travail réalisé en régie municipale).

L’entretien des allées sera désormais organisé par des tontes régulières.

{{« Zéro-phyto » }}

Le « Zéro-phyto » répond aux directives de la loi Labbé qui découle du Grenelle II.

Si la lutte chimique est longtemps apparue comme une solution facile et efficace, elle est désormais - et à juste titre - remise en cause. Dans un souci de gestion du risque de pollution de l’eau par les pesticides, de santé publique, d’amélioration du cadre de vie et de réduction des coûts de traitement de l’eau potable, la Ville s’est engagée dans un entretien des espaces respectueuses de l’environnement, en utilisant des méthodes alternatives efficaces. C’est tout le sens du Plan d’Entretien Communal.

La Ville utilise plusieurs méthodes alternatives :
-* désherbage thermique (gaz), mécanique (balayage, fauchage, brossage, etc.) et manuel ;
application végétale (paillage, couvre-sol) dans la lutte contre les adventices (mauvaises herbes) ;
-* méthodes biologiques (auxiliaires) dans la lutte contre certains ravageurs ;
-* aide animale (moutons et ânes) pour la tonte.

Enfin, Oloron Sainte-Marie profite de nombreuses occasions (manifestations publiques, magazine municipal) pour sensibiliser les administrés et notamment les jardiniers amateurs de l’intérêt et de la facilité des méthodes alternatives.

Au-delà de cette action, la Ville poursuit ses engagements dans le cadre de la protection de l’environnement et dans le but de devenir pleinement un territoire d’excellence de la transition énergétique et écologique avec le « TEP-CV » (Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte).

 

Service rédaction, 04-03-2016 | Publié dans la catégorie Travaux