Agenda

  Agenda - Les Pyrénées au temps de Victor Hugo
27
Mars 2019
18h 30
Salle Barthou
Les Pyrénées au temps de Victor Hugo

L'association Trait d'Union propose cette conférence dans le cadre de son programme "Culture d'hiver, diversité des cultures".


Les Pyrénées au temps de Victor Hugo
Anne Lasserre-Vergne, docteur ès lettres, auteur de plusieurs ouvrages sur les Pyrénées, dont : Les Pyrénées au temps de Victor Hugo, écrivains, une lecture des Pyrénées d’ouest en est, Le  légendaire pyrénéen. Depuis plusieurs années, elle anime une chronique radiophonique hebdomadaire sur Radio Présence : Le regard des écrivains sur les Pyrénées.
En août 1843, Victor Hugo se rend dans les Pyrénées car les eaux de Cauterets sont données pour soigner les maux dont il souffre : rhumatismes et ophtalmies. Les stations thermales pyrénéennes
sont à la mode ; les célébrités de la fortune, des arts et de la politique s’y donnent volontiers rendez-vous. Curistes et touristes viennent de toute l’Europe. Bagnères-de-Bigorre est, paraît-il, la ville de France où l’on s’amuse le mieux, un petit Paris à cent lieues de Paris. Le 19e siècle est un siècle de profonde mutation pour les Pyrénées, d’autant plus que l’amélioration des moyens de transport favorise la venue de ceux que les Pyrénéens appellent les « étrangers ». La construction des routes thermales permet d’accomplir son chemin des eaux qui mène des Eaux-Bonnes et des Eaux-Chaudes à Bagnères-de-Luchon. Mais Victor Hugo n’est pas venu dans ces montagnes pour retrouver ses contemporains. Après les soins, il accomplit de longues promenades solitaires, dessine, prend des notes, fait moisson d’images, comme chaque fois qu’il voyage. En septembre, sur le chemin du retour, il apprend la mort de sa fille Léopoldine. Il n’est pas étonnant que, de son vivant, Victor Hugo n’ait jamais souhaité publier ce récit de voyage. Et pourtant, dans ces montagnes Victor Hugo a découvert des paysages à la mesure de sa propre démesure. Des années plus tard, quand il compose un long poème épique, qui a pour titre Dieu, il consacre quelques cinq cents vers au cirque de Gavarnie.

Programme