Police municipale

Opération tranquillité vacances
Statistiquement, Oloron Sainte-Marie semble plutôt préservée du phénomène de cambriolages : une population peu nombreuse, un taux de chômage faible, un éloignement des grandes aires urbaines, une proportion élevée de retraités figurent parmi les éléments favorables. Néanmoins, les statistiques montrent une proportion annuelle de 5,6 cambriolages pour 1000 logements pour les villes de sa strate et localement, les forces de Gendarmerie sont confrontées à des dépôts de plainte à ce sujet.

Ayant placé la sécurité comme l’une des priorités de son action, la municipalité vient de créer une police municipale. Fidèlement aux promesses de campagne, cette police municipale a pour vocation à assurer de vraies missions de sécurité publique, au contact de la population et en liaison avec les forces de Gendarmerie.
C’est pourquoi la municipalité a décidé de seconder la Gendarmerie dans son opération “Tranquillité vacances” : la police municipale assurera des rondes autour des logements. Pour le citoyen, c’est une garantie de protection de ses biens, et c’est gratuit.
La sécurité des biens est une préoccupation au moins autant que celle des personnes : dans cet objectif, la mise en place de la vidéo-protection viendra renforcer la lutte contre la délinquance par une prévention forte.

Le fonctionnement de l’opération “Tranquillité vacances”

Il suffit de s’inscrire sur un registre en déclinant son identité, son lieu de résidence, ses dates de départ et si on autorise ou non les forces de l’ordre à entrer sur le domaine privé (on peut également laisser une clé). L’inscription est gratuite et donne lieu à des rondes régulières (une ou plusieurs par jour) qui sont attestées par un papier laissé dans la boîte aux lettres.
Le registre est à la disposition de la population, soit à la brigade de Gendarmerie, soit en mairie.
On peut signaler une absence même sur une période courte.

Chacun est exposé au risque de cambriolage

Même si la ville d’Oloron Sainte-Marie n’est pas particulièrement exposée aux cambriolages, personne n’est à l’abri.
Si les rondes ont lieu surtout en journée, c’est également là que le risque de cambriolage est le plus grand statistiquement.
Localement, la typologie des vols concerne rarement des biens de grande valeur, mais plutôt du matériel, par exemple dans des abris de jardin non ou mal fermés.

Conseils

AU QUOTIDIEN

Protégez les accès
Équipez votre porte d’un système de fermeture fiable, d’un moyen de contrôle visuel (œilleton), d’un entrebâilleur.
Installez des équipements adaptés et agréés (volets, grilles, éclairage programmé, détecteur de présence, systèmes  d’alarme). Demandez conseil à un professionnel.

Soyez prévoyant
Photographiez vos objets de valeur. En cas de vol, vos clichés faciliteront à la fois les recherches menées par les forces de l’ordre et l’indemnisation faite par votre assureur.
Notez le numéro de série et la référence des matériels et biens de valeur. Conservez vos factures.

Soyez vigilant
Changez les serrures de votre domicile si vous venez d’y emménager ou si vous venez de perdre vos clés.
Fermez la porte à double tour, même lorsque vous êtes chez vous. Soyez vigilant sur tous les accès, ne laissez pas une clé sur la serrure intérieure d’une porte vitrée.
Lisez attentivement votre contrat d’assurance habitation. Il mentionne les événements pour lesquels vous êtes couverts et les mesures de protection à respecter. Prenez contact avec votre assureur pour toute question.
Avant de laisser quelqu’un entrer chez vous, assurez-vous de son identité. En cas de doute, même si des cartes professionnelles vous sont présentées, appelez le service ou la société dont vos interlocuteurs se réclament.
Ne laissez jamais une personne inconnue seule dans une pièce de votre domicile.
Placez en lieu sûr vos bijoux, carte de crédit, sac à main et clés de voiture. Ne laissez pas d’objets de valeur visibles à travers les fenêtres.
Si vous possédez un coffre-fort, il ne doit pas être apparent.
Signalez au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie tout fait suspect pouvant indiquer qu’un cambriolage se prépare.

Ne commettez pas d’imprudence
N’inscrivez pas vos nom et adresse sur votre trousseau de clés.
Ne laissez pas vos clés sous le paillasson, dans la boîte aux lettres, dans le pot de fleurs… Confiez-les plutôt à une personne de confiance.
De nuit, en période estivale, évitez de laisser les fenêtres ouvertes, surtout si elles sont accessibles depuis la voie publique.
Ne laissez pas dans le jardin une échelle, des outils, un échafaudage ; ils offrent des moyens d’entrer chez vous.

AVANT DE PARTIR EN VACANCES

Informez votre entourage de votre départ (famille, ami, voisin, gardien,…).
Faites suivre votre courrier ou faites-le relever par une personne de confiance : une boîte aux lettres débordant de plis révèle une longue absence.
Transférez vos appels sur votre téléphone portable ou une autre ligne.
Votre domicile doit paraître habité tout en restant sécurisé. Créez l’illusion d’une présence, à l’aide d’un programmateur pour la lumière, la télévision, la radio…
Ne diffusez pas vos dates de vacances sur les réseaux sociaux et veillez à ce que vos enfants fassent de même. De même, il est déconseillé de publier vos photos de vacances. Toutes ces informations facilitent l’action des cambrioleurs.

EN CAS DE CAMBRIOLAGE

Prévenez immédiatement le commissariat de police ou la brigade de gendarmerie du lieu de l’infraction.
Si les cambrioleurs sont encore sur place, ne prenez pas de risques inconsidérés ; privilégiez le recueil d’éléments d’identification (type de véhicule, langage, signalement, vêtements, …).

Avant l’arrivée des forces de l’ordre

Préservez les traces et indices à l’intérieur comme à l’extérieur : ne touchez à aucun objet, porte ou fenêtre ; interdisez l’accès des lieux.

Une fois les constatations faites

Faites opposition auprès de votre banque, pour vos chéquiers et cartes de crédits dérobés.
Prenez des mesures pour éviter un nouveau cambriolage (changement des serrures, réparations, …).
Déposez plainte au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie, en vous munissant d’une pièce d’identité. Pour gagner du temps, vous pouvez déposer une pré-plainte sur internet : www.pre-plainte-en-ligne.gouv.fr external link
Déclarez le vol à votre assureur, par lettre recommandée, dans les deux jours ouvrés. Vous pouvez y joindre une liste des objets volés, éventuellement avec leur estimation.

Pourquoi déposer plainte ?

Il existe des spécialistes de police technique et scientifique dans chaque département. Ils relèvent les traces et indices en vue d’identifier les auteurs des cambriolages.

Les numéros utiles : Composez le 17

Opposition carte bancaire : 0 892 705 705
Opposition chéquier : 0 892 68 32 08
Téléphones portables volés :
•  SFR : 10 23
•  Orange : 0 800 100 740
•  Bouygues Telecom : 0 800 29 10 00

FACEBOOK
TWITTER
WEB TV OLORON
INSTAGRAM
APPLICATION MOBILE POUR ANDROID
APPLICATION MOBILE POUR IOS
>