Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

La FAQ Environnement

  1. Accueil
  2. /
  3. Cadre de vie
  4. /
  5. La FAQ Environnement
.

Retrouvez ici, toutes les réponses à vos questions concernant le cadre de vie, les espaces verts, l’entretien de vos jardins, l’eau ou les déchets. Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ? Écrivez au service Cadre de vie, nous vous répondrons et alimenterons cette page grâce à vous.

Réglementation

Les administrés doivent présenter les déchets dans les bacs roulants mis à disposition par la commune. Les bacs doivent être sortis les lundi et vendredi une heure avant le passage du camion à ordures et rentrés avant 13h30. Les bacs doivent être disposés sur le domaine public en face du domicile ou du local professionnel en ménageant un passage d’1,40 m pour les personnes à mobilité réduite. En cas de passage du véhicule de collecte entre 4h et 7h30 du matin, les bacs peuvent être sortis la veille, après 22h.
Articles 22 et 23 de l’arrêté municipal du 5 novembre 2012. Sanction  : amende

Les voies et les espaces publics doivent être tenus propres. Il est interdit d’abandonner, de jeter ou de déposer sur tout ou partie de la voie publique, tous débris ou détritus susceptibles de souiller les voies publiques.
Article 99 du Règlement Sanitaire Départemental. Sanction : amende

Des containers sont positionnés dans l’enceinte de chaque cimetière de la ville d’Oloron Sainte-Marie. Tout autre dépôt, notamment des ordures ménagères, déchets verts, cartons et verres y est strictement interdit.
Articles 24 et 25 de l’arrêté municipal du 5 novembre 2012. Sanction : amende

Les usagers doivent apporter leurs cartons d’emballage volumineux (gros électroménager, etc.) dans l’une des déchetteries. Pour les cartons d’emballage de faibles dimensions, ceux-ci doivent être déposés pliés dans le conteneur spécifique d’un Point Recyclage.

En ce qui concerne les cartons d’emballage produits par les commerçants, seuls des volumes inférieurs à 200 litres peuvent être présentés, pliés et ficelés, à la collecte des ordures ménagères.

En ce qui concerne les gros producteurs de cartons d’emballage (volume hebdomadaire supérieur à 1 100 l), ils sont tenus, conformément au décret n°94-609 du 13 juillet 1994, de les trier et de les faire valoriser.

Règlement Sanitaire Départemental, articles 22 et 23 de l’arrêté municipal du 5 novembre 2012. Sanction : amende

Avant de sortir votre tondeuse ou votre taille-haie, pensez à vérifier que votre envie de jardiner coïncide avec les horaires autorisés. L’utilisation d’outils à moteur est en effet réglementée.

En vertu de l’article 101, 103 et plus particulièrement 103-2 du “Règlement Sanitaire Départemental”, les travaux de jardinage ne pourront être effectués que :

  • les jours ouvrables de 8h30 à 12h et de 14 h30 à 19h30
  • les samedis : 9h 12 et 15h 19h
  • les dimanches et jours fériés de 10h à 12h.

Tout appareil actionné par un moteur doit être utilisé suivant les décibels autorisés sans que son fonctionnement ne puisse en aucun cas troubler le repos et la tranquillité des habitants et du voisinage.

Les riverains ont l’obligation de couper leurs haies, d’entretenir leurs arbres et arbustes en les coupant et ramassant les feuilles afin d’éviter qu’ils représentent un risque pour les piétons. Ils doivent également entretenir les trottoirs afin de préserver la sécurité et la commodité de passage des usagers.
Article 670 à 673 du Code civil.

En vertu de l’article L.2212-2 du code général des collectivités territoriales, le Maire peut prescrire par arrêté aux riverains de procéder au nettoiement du trottoir situé devant leur habitation .

Si un accident survient sur un trottoir et que la victime estime que cet accident s’est produit suite à un manquement aux obligations d’entretien du trottoir, elle peut engager des poursuites à l’encontre des riverains concernés, en vertu des articles 1382 et 1383 du Code civil.

Les déchets encombrants doivent être apportés en déchetterie et ne peuvent être brûlés à l’air libre.

En vertu de l’article 84 du Règlement Sanitaire Départemental, le brûlage à l’air libre des ordures ménagères et de tous autres déchets est interdit (notamment en milieu urbain).

La réglementation de l’écobuage est départementale. Chaque département concerné a sa propre réglementation. Dans les Pyrénées-Atlantiques, l’arrêté préfectoral en vigueur date du 22 octobre 2012.

 

Au sens du présent arrêté, est considéré comme constituant un écobuage toute incinération de végétaux sur pied, landes, touyas, fougeraies, herbages, chaumes et broussailles, à l’exception des formations boisées. L’incinération des végétaux préalablement coupés fait l’objet d’une réglementation relevant du règlement sanitaire départemental. C’est le maire qui autorise les écobuages sur son territoire. L’autorisation est valable toute la saison, qui dure du 15 octobre au 31 mars de l’année suivante.

En zone de montagne, le maire a la possibilité de prolonger la période jusqu’au 30 d’avril.

Pour donner son autorisation, le maire peut s’appuyer sur une commission locale d’écobuage, qui se charge d’organiser les écobuages sur la commune et formuler un avis sur chaque demande.

Les commissions locales peuvent être agrées, ce qui leur donne droit à des dérogations, comme par exemple la possibilité d’autoriser certains écobuages en dehors de la période autorisée, ou d’introduire une demande auprès du Parc National des Pyrénées pour un écobuage en zone coeur.

La réglementation précise également la conduite à tenir le jour de l’écobuage : le nombre de personnes minimum, que les écobuages doivent se dérouler de jour et par temps calme, qui appeler le jour de l’écobuage, etc…

Tout savoir en téléchargeant le document de référence

Économiser l'eau

Privilégiez la douche au bain

En plus de gagner du temps, la douche vous fait économiser de l’eau et de l’argent.
Un bain consomme entre 150L et 200L et bien souvent 30min de votre temps, à l’inverse une douche vous prendra entre 5min et 15min et consomme entre 20L et 60L. Tout dépend si vous laissez couler l’eau pendant que vous vous savonnez ; une pratique qui diminue l’efficacité de la toilette. Se laver au gant de temps à autre permet de grande économie d’eau, pensez-y !

Pensez à couper les robinets

Pour économiser de l’eau le plus facilement possible :

  • Lors de votre brossage de dents : couper l’eau après avoir mouillé votre brosse à dent, et utilisez un verre d’eau pour vous rincer la bouche.
  • Lors du lavage des mains, couper l’eau lorsque vous vous savonnez. Un bon lavage de main doit durer 20 à 30 secondes.
  • Idem pour le rasage, vous pouvez garder un récipient d’eau à portée de main pour rincer votre rasoir.

Ces actions vous permettront d’économiser 12L/min en moyenne.

Une chasse d’eau consomme 8L d’eau potable par tirage, ce qui est énorme quand on pense que l’on pourrait utiliser de l’eau non potable, comme de l’eau de pluie.

Certaines chasses d’eau libèrent un certain volume d’eau en fonction de la pression exercée sur le bouton, cela permet de libérer moins d’eau qu’une chasse d’eau entière. Des chasses d’eau à doubles débit peuvent également être installées.

Astuce : Vous pouvez également placer dans le réservoir de vos toilettes une bouteille remplie d’eau, de sable ou tout autre objet qui, prenant de la place, demandera moins d’eau pour remplir une chasse.

Il existe des WC combinés avec lave-main intégré. Ce dernier étant situé au-dessus de la chasse d’eau. Ce système astucieux permet le remplissage de la chasse au moment du lavage des mains, permettant des économies d’eau supplémentaires.

Encore plus économiques, les toilettes sèches peuvent être installées si vous avez la possibilité d’installer un composteur dans votre jardin. La consommation en eau devient nulle. Les toilettes sèches les plus répandues sont également les plus simples : sous une assise est placé un récipient qui récupère les selles sur lesquelles vous déposez de la sciure de bois, qui absorbera les odeurs. Une fois le récipient plein, videz le dans le composteur, et après un délai de deux ans, vous avez de la terre utilisable pour vos arbres.

Remplissez bien le lave-vaisselle

Une machine à laver la vaisselle consomme en moyenne 15L d’eau pour un cycle, ce qui le rend plus économe en eau qu’un lavage à la main, qui consomme en moyenne 40L d’eau. A condition bien sûr que la machine à laver soit utilisée lorsqu’elle est pleine. Idem pour la machine à laver le linge, utilisez-la uniquement à pleine charge.

Utilisez une bassine pour nettoyer

Si vous ne possédez pas de machine à laver la vaisselle, vous pouvez utiliser une bassine d’eau pour le lavage et une bassine d’eau pour le rinçage. Cela évitera de faire couler l’eau en continue.

Idem lorsque vous lavez vos légumes, vous pouvez, à l’aide d’une bassine placée dans l’évier, récupérer cette eau pour arroser vos plantes.

Pour savoir si vous avez des fuites d’eau dans votre logement, effectuez un relevé de votre compteur avant d’aller vous coucher et un autre au réveil. Si vous n’avez pas consommé d’eau durant la nuit mais que les relevés ne sont pas identiques, des fuites d’eau se cachent dans votre logement.

Repérez-les et réparez-les, souvent il suffit de changer un joint. Vous pouvez également faire appel à un professionnel, la facture de ces petits travaux est souvent rapidement rentabilisée lorsqu’on voit combien peut coûter une fuite :

Un goutte à goutte consomme 4L/h, ce qui représente une centaine d’euros par an
Un filet d’eau c’est 16L/h, soit plus de 400€/an !
Une fuite de chasse d’eau c’est 25L/h soit plus de 600€/an qui partent aux toilettes

Arrosez vos plantes le soir

En période chaude, arrosez les plantes le soir au moment où la chaleur devient plus douce. Cela évite l’évaporation de l’eau comme cela peut se produire la journée, et vous aurez donc une meilleure absorption de l’eau dans la terre.

Récupérez les eaux de pluie

Pour récupérer de l’eau de pluie, il suffit d’avoir une cuve et de la raccorder à votre gouttière verticale. De nombreux modèles existent, préférez les cuves opaques et couvertes, qui éviteront le développement d’algues et de moustiques. L’eau, ainsi récoltée, peut être utilisée pour arroser vos plantes, laver vos sols, fenêtres ou encore votre voiture. Vous pouvez également utiliser l’eau de cuisson encore chaude comme désherbant, ou la laisser refroidir pour arroser vos plantes.

Le goutte à goutte

Par un tuyau troué adéquatement disposé aux pieds des plantes, l’eau est versée par goutte à goutte, ce qui permet une meilleure absorption dans la terre et limite l’évaporation.

Le paillage

Disposer une couche de 5cm de feuilles mortes, paille, tonte de gazon sur la terre, cela permet de réduire l’évaporation de l’eau, et de protéger le sol de l’agression des rayons du soleil, de l’arrosage agressif ou des puissantes averses.

Les diffuseurs d’eau en argile

Placer un pot en céramique aux pieds des plantes, que vous remplirez d’eau. Il diffusera lentement dans le sol l’humidité nécessaire aux plantes. Cela leur permet d’avoir un accès constant à de l’eau sans surplus. Plus de risque de noyer la plante, ni d’évaporation de l’eau, près de 100% de l’eau est ainsi absorbée par les plantes

Environnement et propreté

Vous pouvez vous procurer des sacs jaunes pour le tri des emballages ménagers ainsi qu’un sac cabas dans les bureaux du Sictom.

Pour les ordures ménagères, un bac roulant peut vous être délivré sur demande auprès de votre mairie.

N’hésitez pas à contacter le SICTOM au 05 59 39 55 10 !

Utilisez des sacs de 30 à 50 l maximum 

Sortez votre conteneur de préférence lorsqu’il est plein

Sortez-le impérativement la veille au soir du jour de collecte (Les horaires de passages pouvant varier)

Présentez votre conteneur au plus près de la route, en bordure du trottoir, poignée tournée vers la rue.

Rentrez-le après le passage du camion

Attention au stationnement gênant les jours de collecte (Compte tenu des dimensions des véhicules de collecte)

La loi de Transition Énergétique Pour la Croissance Verte (TEPCV) du 22 juillet 2015 prévoyait l’objectif du zéro pesticides pour l’ensemble des espaces publics à compter du 1er janvier 2017. L’objectif phyto zéro se traduit donc par l’interdiction de l’usage des produits phytosanitaires par l’État, les collectivités locales et établissements publics pour l’entretien des espaces verts, promenades, forêts, et les voiries accessibles ou ouvert au public.

De plus, la commercialisation et la détention de produits phytosanitaires à usage non professionnel sont interdites depuis le 1er janvier 2019. Cette mesure concerne tout particulièrement les jardiniers amateurs. A noter que les produits de bio-contrôle, qualifiés à faible risque ou dont l’usage est autorisé dans le cadre de l’agriculture biologique, peuvent être utilisés.

Il a été prouvé que l’usage systématique et répété de produits phyto-pharmaceutiques, tels que les désherbants ou les pesticides chimiques, avait un impact particulièrement nocif sur la santé des écosystèmes et des êtres vivants. Devant ces problématiques il est important de diminuer tant que faire se peut l’usage des intrants chimiques. Ces mesures servent tout autant à protéger les gens qui fréquentent les espaces publics et les particuliers que les agents techniques qui travaillaient jusque là au contact de ces produits.

Au travail

Hôtel de ville

Lun/ven : 8h-12h / 13h30-17h30

2 place Georges Clemenceau
CS 30138
64404 Oloron Sainte-Marie Cedex

© 2022, Ville d’Oloron Sainte-Marie – Mentions légalesDonnées personnelles – Cookies – Accessibilité numériquePlan du site

Aller au contenu principal