Retrouvez-nous sur les réseaux sociaux

Actions réalisées

  1. Accueil
  2. /
  3. Vie municipale
  4. /
  5. Actions réalisées
.

Aménagement de la placette Bellevue

AVANCEMENT DU PROJET

Interpellée courant 2021 par un collectif de riverains au sujet de problèmes de stationnement sur le parking Bellevue, la municipalité a décidé de réaménager entièrement cet espace.

Les travaux ont coûté 23 100 € TTC. Ils ont débuté fin 2021 et se sont achevés ce premier trimestre 2022. L’agence Tèrra géomètre-expert et l’entreprise Eurovia ont été sélectionnées pour assurer les plans, le terrassement, le revêtement et les bordures. Au final, il s’agit d’une requalification totale de cet espace de 300 m2 où dorénavant, grâce à la signalisation au sol, les riverains pourront espérer un meilleur respect des règles de stationnement.

C’est donc un parking de désormais 14 places matérialisées, utile pour les riverains mais aussi pour les personnes qui apprécient ce départ de balade jusqu’à la place Saint-Pierre.

Article à lire

Le bassin du Jardin Public

AVANCEMENT DU PROJET

Après un coup de foudre en juin 2020, le bassin du Jardin Public avait été détérioré. Il s’agit pourtant d’un élément d’attraction sur le site emblématique du Jardin Public et il était donc nécessaire de le remettre en service.

Des travaux d’étanchéité ont eu lieu courant août 2021, avant la remise en eau du bassin.

Dorénavant, le bassin a repris sa fonction au cœur du Jardin Public et peut même accueillir des expositions comme cela a été le cas entre décembre 2021 et février 2022 avec la sculpture monumentale L’esprit domine le monde de l’artiste Balta.

Les passerelles d’Aspe et d’Ossau

AVANCEMENT DU PROJET

Après de longs mois travaux et des imprévus de chantier, les passerelles d’Ossau et d’Aspe ont respectivement rouvert au public les 12 janvier et 8 février 2022. La Ville d’Oloron Sainte-Marie et la Communauté de Communes du Haut-Béarn rétablissent ainsi les jonctions entre la Confluence et les autres quartiers oloronais avec deux ouvrages retrouvant leur intégration paysagère, la sécurité d’utilisation en plus.

Ces longs mois de fermeture ont permis de réaffirmer la position stratégique de ces passerelles au cœur de la cité oloronaise et leur rôle majeur dans la fréquentation du site de la Confluence et des équipements culturels que sont la Médiathèque des Gaves et la Villa Bedat.

Sans compter que le rétablissement de ces jonctions permet de favoriser les mobilités douces en centre-ville. Le territoire est collectivement engagé sur un fil vert de transition écologique et comportementale, notamment via les labellisations TEPCV pour la Ville ou TEPOS pour la CCHB. Différents outils (navette urbaine gratuite, prêt et location de vélos à assistance électrique, schéma directeur cyclable, etc.) incitent à une alternative à la voiture. Dans cet objectif, l’existence de liaisons piétonnes comme les passerelles est essentielle pour accompagner ces pratiques.

Enfin, cette réouverture participe bien évidement à la politique de revitalisation du centre-ville actuellement menée. Les passerelles sont un premier trait d’union entre le quartier Notre-Dame et le véritable centre-ville autour du Jardin Public. Il ne manque qu’un maillon pour parfaire le circuit entre ces quartiers : Remazeilles. Un projet de transformation de cette friche industrielle et commerciale de 1700 m2 est en cours.

Rénovation du tribunal

AVANCEMENT DU PROJET

Le bâtiment abritant le tribunal de proximité d’Oloron appartient à la Ville qui doit donc logiquement l’entretenir. Courant 2021, un important chantier a débuté avec notamment le remplacement de menuiseries pour 50 000 € (trois grandes fenêtres en demi-lunes de la salle d’audience), ainsi que la mise en accessibilité pour 340 000 € (avec un ascenseur).

La présidente du tribunal de proximité d’Oloron, Catherine Sargenti, s’est dite « heureuse de l’attention portée par la municipalité à travers la programmation de ces travaux, dans un bâtiment occupé à titre gracieux ». Il n’était pas rare que les employés du tribunal soient contraints d’auditionner une personne sur le parking, ou à domicile, en raison de l’absence d’accessibilité aux personnes en situation de handicap. « Ces conditions difficiles ont été bien prises en compte par la municipalité », a ajouté la présidente.

La rénovation de l’église de Soeix

AVANCEMENT DU PROJET

Après la reprise de la toiture de l’église Sainte-Lucie en 2019, les travaux se sont poursuivis en 2021 avec la réfection de l’intérieur, murs, voûte dégradée en raison de d’infiltrations, sols et électricité, un chantier de rénovation de 80 165 € TTC au total.

Pour ceux qui l’ont visitée ces dernières décennies, l’église de Soeix offrait une grande luminosité avec ses murs blancs. Cependant, les sondages de la voûte, du choeur et de la nef, ainsi qu’une partie des murs, ont révélé des peintures anciennes. Quelques-unes de ces couleurs ont été reprises dans la rénovation, selon les possibilités des artisans. Le sol a été refait en pierre d’Arudy de couleur claire.

C’est un joli coup de neuf pour cette église de quartier. L’association Sauvegarde de l’église de Soeix, créée spécialement dans l’objectif de cette rénovation, suit de près le chantier. Dans l’attente que les habitants de Soeix puissent de nouveau entendre sonner les cloches de leur église.

Travaux d’économies d’énergies à l’Espace de Vie Sociale

AVANCEMENT DU PROJET

À l’EVS (Espace de Vie Sociale, ancienne MJC) Notre-Dame, la salle d’activités dite salle des jeunes, l’accueil et un bureau ont bénéficié du remplacement des menuiseries, pour un total de 35 000 € TTC (entreprises Planté et Lahargue). On en a profité pour créer des ouvertures qui n’existaient pas, afin de faciliter l’aération et les accès, et pour mettre en place un accès pour personnes à mobilité réduite. Avec son équipement actuel en simple vitrage, l’EVS coûte chaque année 5000 € en gaz et 1500 € en électricité. Une facture que la mairie espère voir diminuer dans les années à venir, grâce à ces travaux.

Travaux d’économies d’énergies à l’Hôtel de Ville

AVANCEMENT DU PROJET

L’hôtel de Ville a bénéficié de travaux d’économies d’énergies ces dernières années, notamment avec la réfection de la toiture côté ouest, la plus dégradée, pour 55 186 € HT, et le remplacement des menuiseries pour des modèles à double vitrage pour 20 000 € HT. Le plan de rénovation s’est poursuivi en 2021 avec le remplacement de tous les plafonniers des bureaux pour un total de 20 000 € TTC (entreprises Poyer et Naya). Les couloirs sont désormais éclairés par détection de présence. La Ville espère un meilleur confort pour les agents, et à terme, des économies sur ses factures qui se chiffrent à 18 000 € par an pour l’électricité et 10 000 € par an pour le gaz.

Réhabilitation du Centre Social

AVANCEMENT DU PROJET

La Ville a mené un programme de rénovation du bâtiment du Centre Social La Haüt, qui lui appartient. Après des travaux d’acoustique et une création de cloison en 2018, puis le remplacement de 24 menuiseries aux étages du bâtiment en 2019 pour un coût de 26 700 € TTC, le chantier de rénovation complète du rez-de-chaussée et de restructuration des étages a eu lieu courant 2020.

Ces travaux ont coûté 500 000 €. La loi sur l’accessibilité de 2005 impose aux ERP (Établissements Recevant du Public) des rénovations permettant aux personnes à mobilité réduite d’accéder partout, à l’instar des valides. Le problème du Centre Social, avec ses nombreux doubles-niveaux, ne pouvait pas être réglé par la pose d’un ascenseur. Et le secteur patrimonial ajoutait des contraintes supplémentaires. Il a donc été décidé de se concentrer sur un réaménagement complet du rez-de-chaussée : rénovation complète, redistribution des espaces, couverture du patio, création d’un passage couvert, etc. Cela s’est accompagné d’un réagencement et d’une rénovation des espaces des étages.

Ce projet a été subventionné par l’État à 35% (via la DETR – Dotation d’équipement aux Territoires Ruraux) et par le Département à 23,72% dans le cadre de l’appel à projet “renforcement des centralités et de l’attractivité du territoire départemental”.

Aménagement des locaux de la Croix-Rouge

AVANCEMENT DU PROJET

Pour mieux accueillir et assister son public, et afin de développer ses activités, la Croix-Rouge méritait un local plus pratique et plus pérenne. C’est chose faite depuis le déménagement en mars 2021 à l’Espace Maïté Richier, chemin de Paralé (vers la route de Bayonne) qui accueille déjà le CODDA (Collectif Oloronais de Distribution de Denrées Alimentaires).

Le chantier a coûté 538 576 €. Il a mobilisé de nombreuses entreprises : cabinet d’architecture Ycar, Bordatto, 2C Bois, Sestiaa, Naya, Poyer, Ayphassoro, Campagne, Buso.

Il a bénéficié de concours financiers :

– Etat (DETR : Dotation Equipement des Territoires Ruraux) : taux de subvention 35% sur une dépense subventionnable de 350 080 € soit montant maximal de la subvention : 122 528 €

– Croix-Rouge : aide financière de 64 800 €

– Appui technique de la CCHB dans le cadre du Contrat de Ruralité, permettant de flécher les projets structurants du territoire et de les soutenir dans leur recherche de financement de l’Etat (DETR, FSIL ou FNADT)

– Soit un financement Ville de 351 248 €

Ces travaux ont été l’occasion d’évoquer la mémoire de Maïté Richier, ancienne adjointe aux affaires sociales de la municipalité, dont l’Espace social constitué de la Croix-Rouge et du CODDA porte le nom.

Aménagement du chemin des Ourtigous

AVANCEMENT DU PROJET

Une CVCB – Chaussée à Voie Centrale Banalisée – a été mise en place en 2021 au chemin des Ourtigous, entre le quartier Notre-Dame et le Gabarn. Ce système permet d’améliorer les conditions de circulation piétonne et cycliste.

Une seule voie de circulation est matérialisée pour les voitures. Ce qui fait que quand deux voitures se croisent, elles doivent empiéter sur la voie pour piétons et cyclistes. Par ailleurs, à plusieurs endroits, un rétrécissement est marqué par des plots et un réhaussement, ce qui constitue autant d’ilôts de sécurité pour les piétons et les cyclistes.

Pour compléter les aménagements de sécurité de cette voie, la mairie a installé également un éclairage public : 32 points lumineux, en Leds, avec extinction nocturne entre 23h et 6h sauf en cas de passage, grâce au détecteur de présence. Ces travaux, réalisés en régie par les agents communaux, ont coûté 31 910 € TTC.

Boîtes aux lettres / Cabanes à livres / Bancs

AVANCEMENT DU PROJET

Quatre boîtes de dépôt de courrier sont accessibles en drive à Soeix, à la gare, à la papèterie face au lycée Supervielle et à l’école Navarrot. Elles permettent aux personnes à mobilité réduite de déposer leur courrier plus facilement.

C’était une autre demande émanant du budget participatif : des cabanes à livres supplémentaires ont été installées au Jardin Public et au Parcours Santé.

25 bancs sont installés sur les emplacements prévus par les porteurs de projets.

Hôtel de ville

Lun/ven : 8h-12h / 13h30-17h30

2 place Georges Clemenceau
CS 30138
64404 Oloron Sainte-Marie Cedex

Communication

© 2022, Ville d’Oloron Sainte-Marie – Mentions légalesDonnées personnelles – Cookies – Accessibilité numériquePlan du site

Aller au contenu principal